Paire d'étriers - Japon

Paire d’étriers en laiton embouti à décor de Mons des familles Hashizuka, Ito et Manabe.
Japon – Edo (1615-1868) – XVIIème siècle
Hauteur 26 cm – Longueur 32 cm – Largeur 12 cm
Comme dans la culture occidentale, dans la culture nippone les étriers faisaient parti des accessoires traditionnels utilisés uniquement par la noblesse et des personnes faisant partie de la haute classe sociale
Les étriers étaient réalisés dans les métaux les plus précieux, ils avaient  pour objet d’indiquer le rang social du propriétaire.
Ils étaient utilisés lors de combat militaire, lors de cérémonie ou au jour le jour.
La forme traditionnelle des étriers japonais prends sa source dans la période Heian (794-1185). Lors de la période Momoyama certains casques et armures reflètent d’influence de l’armement ibérique mais la forme des étriers japonais est restée inaltéré. L’arrivée des portugais dans l’archipel a eu une conséquence à un autre niveau.  La décoration est différente.
Parce que ces pièces sont fondu en fer, elles sont très résistantes et aussi pensées comme de puissantes armes. Leur volume et leur proéminence frontale garantissaient des dommages considérables à leurs ennemis surtout lorsque ceux-ci étaient dépourvus de montures.
La présence de ganches prouve que ces  étriers étaient fabriqués  par ou pour les portugais. La ganche étant absente de l’étrier japonais.