Inrô à décor de chrysanthèmes

        

Inrô à deux cases en laque noir et décor en hira maki-e et incrustations de nacre sur fond hirameiji (laque noire ornée de paillettes d’or plus ou moins denses mais néanmoins distinctes), représentant un bouquet de chrysanthèmes dans une pochette, un filet à papillon au revers, un papillon en vol de chaque côté. L’intérieur est en laque hirameiji.
Le chrysanthème est l’emblème de la famille impériale. Il est le symbole de la longévité.

Ojime en bronze à trois faces concaves. Deux des faces ont un décor de deux fleurs de pawlonia chacune, dont l’une est inscrite dans un éventail. Le pawlonia est un arbre originaire de Chine, sa représentation est très importante au Japon. Au Japon, une coutume veut qu’à la naissance d’une fille, un pawlonia soit planté. Son bois est alors utilisé pour confectionner des objets qui constituent sa dot. Selon une légende chinoise, l’oiseau légendaire Phoenix, se pose uniquement sur une branche de pawlonia lorsqu’il vient sur terre. Signé Ryôshutsu (凌出) avec un croissant de lune.

Netsuke en nacre en forme de nuage stylisé. Décor au-dessus de deux pivoines en agate et deux fleurs de cerisier en serpentine, feuillage et papillon en néphrite. En-dessous, papillon et pivoine. Signature apocryphe.
La pivoine et la fleur de cerisier ont une symbolique très forte au Japon. La première est considérée comme la reine des fleurs au Japon. Elle symbolise l’idéal féminin et la force protectrice. La floraison du cerisier sur une courte période marque le début du printemps, et est le symbole de renouveau et du caractère éphémère de la beauté. 

Japon, période Edo (1603-1868)
Hauteur : 5,5 cm – Largeur: 7,3 cm