Inrô insectes

Les inrō sont de petites boîtes compartimentées suspendues à la ceinture qui font partie des sagemono (objets suspendus). En effet leur usage s’est développé pour remédier à l’absence de poche dans les kimonos.
Ici l’inro est en laque marron imitant les veines du bois. Le corps de la boîte est décoré sur sa face avant d’une mante religieuse et d’une sauterelle tenant une brindille le tout en maki-e doré. Le couvercle quant à lui est décoré de deux papillons et une branche sont en maki-e doré et en laque contenant des oxydes métalliques. Le haut de couvercle est orné d’un scarabée rhinocéros au centre en maki-e doré. De part et d’autre sont représentées des coccinelles en laque rouge et noire. 
Au dos, le décor du couvercle est composé d’une araignée sur sa toile. Elle en maki-e doré. À sa gauche se trouve une libellule. Ses ailes sont en   maki-e doré, son corps est en laque corail et sa tête en nacre.
Sur cette même face, le corps est décoré d’une grenouille de trois-quarts ainsi que d’un criquet. Les deux sont en maki-e doré et laque avec oxydes métalliques. 
L’ojime est en bronze. Il y a la forme d’un cloporte, posé sur une feuille. 
Le netsuke est en buis et a la forme d’une petite aubergine. Dessus est posé un scarabée.  

VENDU