Inro Mont Fuji

Japon – Meiji (1868-1912) 
Hauteur 10 cm – Largeur 6,5 cm- Epaisseur : 3,5cm
Netsuke : Hauteur :4,5cm
Les inrō sont de petites boîtes compartimentées suspendues à la ceinture qui font partie des sagemono (objets suspendus). En effet leur usage s’est développé pour remédier à l’absence de poche dans les kimonos.
Celui-ci est en laque maki-e dorée. Sur l’une des faces, on voit le Mont Fuji en laque brune obtenue par ajout d’oxydes métalliques. Les bords du Fuji sont réalisés en kirigane (Petits carrés et rectangles découpés dans des feuilles d’o ou d’argent destinés à former une mosaïque). 
Des arbres sont situés sous le Mont Fuji. Ils sont en laque marron et or. Certains troncs sont agrémentés de kirigane. La cime des arbres est en maki-e doré. 
L’autre face représente la plage de Fujiwara au pied du Mont Fuji. Le Fuji se jette dans l’eau représentée par des courbes gravées évoquant les vagues. 
La plage est bordée de pins. Une forme onirique sort de l’eau, faite en nashiji et soulignée par de la laque noire. 
Cette forme représente la danse de la dame cygne de la légende de Miho no Matsubara.
L’intérieur de l’inrō est en hirameiji. 
Un autre inro vient s’insérer dans celui-ci. Il est en Maki-e doré. Sur l’une des faces sont représentées de façon stylisée deux plumes croisées. C’est le mon de la famille Asano.
L’autre face est décorées de libellules affrontées.
L’ojime (petite bille) est en pierre rouge. Le netsuke est en buis et a la forme d’un champignon. Sur son pied est accolée une feuille.