Inro Paysage Lacustre

 

Inrô à quatre cases en laque or, à décor de paysage lacustre. Accompagné d’un ryusa manju en bronze.

Petites boîtes formées de compartiments s’emboitant les uns sur les autres, les inrō (印籠) sont des objets vestimentaires traditionnels japonais. Le kimono n’ayant pas de poches, les objets usuels de la vie quotidienne étaient transportés dans des petites boites (sagemono) accrochées à la ceinture. Afin qu’ils ne glissent pas, un netsuke, petite figurine en bois ou en ivoire, servait à maintenir le cordon des inrō ou autres types de sagemono passés à la ceinture (obi). Les Inrō sont souvent ornées de décors et de scènes harmonieuses s’inspirant de la faune et la flore. Les artistes japonais jouent avec les matériaux et les formes avec une précision et une minutie comparables à l’orfèvrerie.

La représentation de paysages lacustres bordés de montagnes est fréquente : le Japon est un pays insulaire, mais également montagnard. Très abruptes, situées au centre de chaque île, les montagnes cloisonnent les paysages japonais. La plupart des régions ont leur propre montagne symbolique et vénérée, et l’ascension des montagnes se pratique comme un pèlerinage. Il est ainsi habituel de représenter des montagnes laissant place à de petites plaines où les habitants disputent le terrain aux rizières et aux lacs.

Japon – Période Edo ( 1603 – 1868 )

Hauteur : 6,6 cm – Diamètre : 3,6 cm