Nécessaire à fumer avec kiseruzutsu et tonkotsu

Nécessaire à fumer composé d’un kiseruzutsu (étui à pipe) laqué, d’un tonkotsu (blague à tabac) en cuir laqué.

Les deux parties sont liées par un cordon avec un ojime à deux faces représentant des masques de théâtre nô, d’une de Okame et d’un de Hyottoko. Okame, aussi connue sous le nom de Uzume ou Otafuku, est la divinité de la Gaité et de la Bonne humeur. Elle est connue pour apporter la bonne fortune. Hyottoko, personnage comique légendaire, est considéré comme un dieu du feu dans certaines régions du nord-est du Japon. La forme de sa bouche s’explique par le fait qu’il souffle du feu avec une pipe en bambou. Ces deux personnages apparaissent souvent ensemble. Lors de fêtes locales au Japon, Hyottoko apparaît dans les danses traditionnelles dengakuassocié à Okame, où il joue le rôle de clown.

Le kiseruzutsu est constitué de deux tubes s’emboitant en bois laqué. Au bas sur la face principale, décor incisé d’un motif végétal, de branche avec son feuillage et des bourgeons de fleurs. Partie métallique permettant le passage du cordon, dissociable de l’ensemble pour permettre l’ouverture du kiseruzutsu.

Le tonkotsu est orné d’un menuki (décoration métallique) en cuivre, servant de bouton pression. Ce dernier représente un homme assis en tailleur, les mis en l’air avec une expression de grande joie. A l’intérieur, tabac encore présent.

Japon – Fin de la période Edo (1603-1868)

Kiseruzutsu : longueur 17 cm – largeur 2,5 cm
Tonkotsu : longueur 7 cm – largeur 10,7 cm