Netsuke Boulier

Netsuke en ivoire représentant un homme agenouillé, occupé à compter à l’aide d’un boulier japonais (soroban) qu’il tient dans ses mains. Les détails du visage, du bois du soroban et des plis du vêtement sont délicatement ciselés. L’habit et le bonnet sont finement ornés de motifs typiquement japonais. Signé.

Figurine miniature, souvent en bois, en laque ou en ivoire sculpté, le netsuke (根付) est un objet vestimentaire traditionnel japonais. Le kimonon’ayant pas de poches, les objets usuels de la vie quotidienne étaient transportés dans des petites boites dénommées sagemono. Le netsuke servait à maintenir le cordon des inrō ou autres types de sagemono passés à l’obi, la ceinture fermant le kimono. Il connaît un essor important lors de la période Edo.

Le soroban vient du boulier chinois (suanpan). Contrairement au boulier chinois, le sorobanne comporte que 4 boules unaires (inférieures) au lieu de 5, et 1 boule quinaire (supérieure) au lieu de 2. Il est doté du minium de boules requises pour effectuer les opérations de bases de l’arithmétique, comme les additions et les soustractions, ainsi que des extractions de racine, calcul en binaire … Le soroban est encore aujourd’hui utilisé par de nombreuses personnes au Japon. Il est enseigné à l’école primaire au moyen de comptines, et permet aux élèves de visualiser le calcul de base 10 et d’effectuer du calcul mental selon la technique appelée anzan.

 

Japon – Edo ( 1615 – 1868 )

Hauteur : 3,5 cm – Longueur : 3,2 cm – Largeur : 2,5 cm

VENDU