Paire de paravents

 

Paire de paravents à décor peint sur papier. Les paravents sont constitués de six feuilles représentant des personnages dans un paysage agrémenté de pins et rehaussé de feuilles d’or. Sur chacun d’eux figure un cerisier en fleur, indiquant que la scène se déroule au début du printemps.

Sur le premier paravent, plusieurs groupes de personnages tenant chacun un bouquet de fleurs à la main jouent et discutent. Sur la quatrième feuille, deux jeunes femmes assises semblent recevoir des fleurs de la main d’un homme agenouillé, tandis que deux autres personnages sur la droite les regarde.

Sur le second paravent, un couple accompagné de leur maisonnée semblent admirer la floraison des cerisiers. Ils sont représentés en miroir des deux femmes du premier paravent : situés sur la quatrième feuille, ils sont également assis, et accompagnés d’un groupe de trois personnages sur la droite placés dans une position similaire au groupe du premier panneau.

Les byōbu (paravents japonais faits de plusieurs volets articulés) gagnent en popularité à l’époque Edo grâce à l’intérêt croissant de la population pour l’art et l’artisanat. Ces paravents décorent les maisons des samouraïs : ils annoncent le rang, la richesse et le pouvoir du propriétaire.

Cet intérêt croissant entraîne des changements importants dans leur fabrication : décors faits de feuille d’or et peintures colorées représentant la nature et des scènes de la vie quotidienne.

Les byōbu se distinguent selon leur nombre de feuilles. Le paravent à six feuilles est appelé le rokkyoku byōbu.

 

Japon – Période Edo (1603 – 1868)

Hauteur : 124, 3 cm – Longueur :  6x 52 soit 312 cm – Largeur : 52 cm