Suzuribako et Ryoshibako grues


Boîte rectangulaire à papiers ornée de décors d’oiseaux et de pins. 
Le couvercle présente un décor mêlant plusieurs techniques du travail de la laque. En effet on voit 3 grues représentées au milieu de branches de pins en maki-e doré (pulvérisation sur un fond ou un décor en laque         encore frais d’une poudre de métal précieux de densité variable) sur fond noir.
La grue du centre est en laque brune avec des pigments métalliques. Elle est de profil, orientée vers la gauche. Sa crête est en laque corail et son œil en laque noire. Des détails de son plumage sont en maki-e doré. 
Au-dessus d’elle se trouve une deuxième grue de trois quart, le corps orienté vers la gauche et le cou dans un mouvement de torsion. Elle         regarde vers la droite, le bec ouvert, comme prête à saisir la branche de pin à sa portée. Sa crête est en laque corail, son œil en laque noire, tandis que l’intégralité de son corps est en maki-e doré. 
Sous la grue centrale, un peu plus à droite, se trouve une troisième grue orientée vers la droite. Celle-ci semble couchée. Sa crête est en laque      corail, son œil en laque noire, et, mis à part l’extrémité de son aile droite en laque brune décorée de points en laque noire, elle est en maki-e doré. 
Le tronc du pin est en maki-e doré, orné de cercle de laque corail et de    détails en laque brune avec des pigments métalliques de façon en rendre les aspérités du tronc. 
La tranche de la boîte est décorée de grues en vol en maki-e doré et à crête en laque corail. 
Le couvercle est aikuchi zukuri (couvercle venant s’appuyer sur le rebord du corps). Il est orné à l’intérieur d’un cerisier en fleur. Au pied du cerisier sont représenté quelques feuilles de bambou. Le fond est en laque          hirameiji (laque noire ornée de paillettes d’or plus ou moins denses qui restent cependant distinctes). L’arbre est en maki-e doré et une utilisation des   harigaki (décors fins réalisés avec des objets pointus sur une laque encore fraîche) afin de marquer les détails du tronc. 
Le plateau présente lui aussi un décor animalier. Il est décoré de trois     tortues dans un ruisseau bordé de rochers. Ce décor est en maki-e doré sur un fond en hirameiji
Suzuribako (boîte à calligraphie)
Le couvercle du suzuribako rectangulaire est également orné de grue sur fond de pins. Le décors apparaît toutefois plus touffu que pour le             ryōshibako
Les grues sont au nombre de deux. La grue centrale, de profil, orientée vers la gauche est en maki-e doré. Elle a une crête rouge en laque corail, son œil en laque noire. L’extrémité de son aile gauche est laque brune avec poussière métallique. 
Au-dessus d’elle se trouve une grue de trois-quarts. Le corps de la grue est de profil, orientée vers la gauche alors que son cou, dans un mouvement de torsion regarde vers la droite. Elle est en laque brune avec des pigments métalliques et certaines de ses plumes sont en maki-e doré.  Son bec est ouvert, sa crête est en laque corail et son œil est en laque noire. 
L’intérieur du couvercle est orné d’un décor de cerisier en fleur. Le fond est en laque hirameiji. L’arbre est en maki-e doré.
Le plateau présente au centre une pierre à encre en ardoise ainsi qu’un mizure (godet à eau) plastique en argent et en forme de maison. L’intérieur de la boîte est en hirameiji
Japon – Meiji (1868-1912)
Suzuribako : épaisseur : 4,5cm, longueur : 24cm, largeur : 21,5
Ryōshibako : épaisseur : 13 cm, longueur : 43cm, largeur : 33cm