Table Viardot

France – XIXème siècle
Hauteur : 75 cm  – Longueur : 67 cm  – Largeur : 41 cm
Table à en-cas dans le goût de l’Asie en bois naturel gravé de branchages marqueté de paysage en nacre. La table se structure en deux parties : la partie haute constituée du plateau et la partie basse.
L’entretoise est constituée d’une frise géométrique serpentiforme ajourée sur laquelle est rapportée une plaque de cuivre ciselée à motifs floraux.
Les pieds du guéridon sont de forme courbe. Leur piètement est orné de plaques en bronze doré rapportées, gravées de motifs floraux.
La table repose sur quatre pieds sculptés se terminant en pattes griffues probablement de lion.
Le plateau est courbé vers le haut à son extrémité gauche tandis que la courbure est orientée var le bas à l’extrémité droite dans un mouvement général ondulant.
Le plateau se compose de deux registres décoratifs ciselés et incrustés de nacre de Tonkin. Le registre supérieur gauche présente un décor géométrique évoquant un temple japonais et dont le toit est incrusté d’un décor d’arbres et d’un oiseau en vol en nacre. Le registre inférieur droit est également orné d’incrustation de nacre. Il s’agit ici cependant d’une scène figurative. On y voit un homme traversant un pont et chargé de bottes de paille. Face à lui un homme assis en tailleur sur un escarpement rocheux et surmonté d’un massif d’arbres semble méditer. A sa gauche sont placées deux cruches. Sous le massif arboricole est couché un daim ou un cerf dont la symbolique est grande en Asie, ce dernier étant symbole de prospérité et de sagesse.
Le plateau est agrémenté d’un dragon enroulé en bronze doré.
Ce guéridon est très représentatif du travail de Viardot (1830-1906)
Estampille G.Viardot au fer sur l’un des pieds.