Tag Archives: 2020-852

Inrô à trois cases en laque fundame, takamaki-e et kirigane, représentant un portique au toit de chaume environné de pins et de pruniers. Les nœuds des arbres sont traités en creux. L’intérieur est en laque nashi-ji.
Le pin (matsu) restant vert toute l’année, il est symbole de longévité, constance et sagesse au Japon. Le prunier (ume), qui fleurit en début d’année, annonce le printemps. Sa fleur est symbole de protection contre les démons. Ces arbres, avec le bambous, font partie des trois arbres du bonheur.

Ojime en métal repoussé à décor d’iris sur une face. Dans la mythologie japonaise, cette fleur est la messagère des dieux et annonciatrice de bonnes nouvelles.
Marque non-identifiée sur l’autre face.

Petites boîtes formées de compartiments s’emboitant les uns sur les autres, les inrō (印籠) sont des objets vestimentaires traditionnels japonais. Le kimono n’ayant pas de poches, les objets usuels de la vie quotidienne étaient transportés dans des petites boites (sagemono) accrochées à la ceinture. Afin qu’ils ne glissent pas, un netsuke, petite figurine en bois ou en ivoire, servait à maintenir le cordon des inrō ou autres types de sagemono passés à la ceinture (obi). Les Inrō sont souvent ornées de décors et de scènes harmonieuses s’inspirant de la faune et la flore. Les artistes japonais jouent avec les matériaux et les formes avec une précision et une minutie comparables à l’orfèvrerie.

Japon – Période Edo (1603-1868)
Hauteur : 7 cm – Largeur : 5,6 cm