Tag Archives: 2021-995

Grand suzuribako figurant sur son couvercle un paysage montagneux, parcouru par une rivière, bordé par deux habitations ainsi que des arbres tel que les pins et les cerisiers en fleurs. Il pourrait peut-être s’agir de Okabe, la vingt-et-unième des cinquante-trois stations du Tôkaidô. Le fond est doré selon la technique du fundame, décor en takamaki-e, hiramaki-e, hirameji et kirigane. L’intérieur du couvercle présente un paysage lacustre avec des pins très sinueux en takamaki-e et kirigane sur un fond hirameji.

Partie amovible, pour disposer les pinceaux à calligraphie et la pierre à encre, avec un décor de rochers dans la partie inférieure en takamaki-e et hiramaki-e, et un fond en hirameji dans la partie supérieure. Le décor de la partie amovible est dans la continuité du fond de la boîte puisqu’y figure le bord d’un lac (le même que sur le couvercle interne) en hiramaki-e sur fond hirameji. Le dos de la boîte présente un fond saupoudré d’or selon la technique nashiji.

Le paysage sur le couvercle pourrait représenter la station Okabe-juku, la vingt et unième des cinquante-trois stations de la route du Tôkaidô, l’axe principal du Japon à l’époque Edo. Elle se trouvait sur l’actuelle Okabe (district de Shida, préfecture de Shizuoka), près de la rivière éponyme. La station fut ouverte en 1602.
Le godet à eau (mizu-ire) n’est pas présent dans ce suzuribako. Le commanditaire a choisi d’utiliser un godet à eau externe.

Accompagné de sa boîte de transport d’origine. Sur celle-ci, inscription « suzuribako 1 » (ô-suzuribako ichi, 御硯匣一). Sceau non identifié.

Japon – Époque Edo (1603-1868)
Hauteur : 6 cm – largeur : 23,5 – profondeur : 27,7 cm